Les inscriptions sont ouvertes pour la 16e édition de l'opération Passeport recherche (2021-2022).

Quelles sont les modalités d'inscription ?

Je souhaite participer au Passeport Recherche et
 
  • Je suis déjà en contact avec une unité de recherche :
    • Nous inscrivons votre participation et vous accompagnons dans la mise en place du partenariat
       
  • J'ai déjà une thématique :
    • Nous vous aidons à trouver un référent scientifique pour vous accompagner sur votre sujet.
       
  • Un des sujets proposés m’intéresse :
    • Vous nous indiquez le sujet que vous souhaiteriez traiter.
       
  • Je n'ai pas encore de sujet :
    • Nous échangeons avec vous pour trouver une thématique adaptée.
Quel que soit le cas de figure, vous pouvez nous contacter via le formulaire ou par mail (passeport-recherche@univ-nantes.fr).
Lors du premier contact, merci de nous préciser votre nom et celui de votre établissement ainsi que sa sa localisation (commune et département), la discipline enseignée et le niveau des élèves que vous mobiliserez.

Les sujets et thématiques proposés par les laboratoires


1. [ATTRIBUÉ] Pesticides et systèmes infectieux

Laboratoire : IICiMed - Nantes (44)   
Référent scientifique : LE PAPE Patrice

Résumé : Les pesticides ont démontré des impacts directs sur l'homme mais qu'en est-il de l'impact sur les microbes présents dans l'environnement et potentiellement dangereux pour l'homme ? Les élèves réaliseront des prélèvements de terre qui seront étudiés et permettront ainsi de suivre la pousse des champignons, de les identifier au microscope et de détecter le phénotype de résistance. La mise à disposition de données sur l'utilisation des pesticides et sur les maladies fongiques visera à engager une réflexion de type "un monde une santé" avec en ligne de mire une préoccupation pour les générations futures.

[+] Les travaux de notre équipe ont montré qu'une classe de fongicides utilisée pour détruire les champignons ravageurs de la vigne ou des céréales pouvait entrainer des mutations chez d'autres champignons également présents dans le sols. Ces champignons pouvant ensuite être inhalés par l'homme qui développe alors une maladie appelée "aspergillose". Les mutations dans le génome du champignon sont telles que ce pathogène est devenu résistant au médicament utilisé en clinique.

2. Comment s’exprimer en temps d’oppression ? La résistance littéraire française dans la presse pendant l’Occupation (1940-1944)

Laboratoire : L'AMo - Nantes (44)   
Référente scientifique : GIOCANTI Pauline

Résumé : Pendant la Seconde Guerre mondiale, la domination allemande s’est exercée sur la France occupée par la censure et le contrôle de la production culturelle. Des interdictions ont notamment frappé les traductions d’œuvres anglo-saxonnes contemporaines, jugées comme dangereuses par l’occupant. Certains intellectuels français, en métropole ou en exil, ont cependant favorisé les échanges littéraires entre la France, le Royaume-Uni et les États-Unis. Comment les intellectuels français ont-ils pu s’exprimer malgré ces contraintes ? Des réseaux particuliers se sont-ils formés ? Quelle place a occupé la littérature anglo-saxonne dans les périodiques à cette époque ? Comment faisait-on pour traduire et publier un texte interdit ?

[+] À travers cette thématique, nous pouvons aborder de manière plus large la question de la censure dans la presse et de la résistance littéraire en procédant, par exemple, au dépouillement et à l’étude de grandes revues littéraires parues sous l’Occupation. Cette thématique peut à la fois s’intégrer dans l’objet d’étude « La littérature d’idées et la presse du XIXe au XXe siècle » du programme de français des classes de Seconde, ou dans le programme d’anglais au lycée.

3. [ATTRIBUÉ] Transplantation rénale : quelques gouttes de sang permettent-elles de connaître l’avenir ?

Laboratoire : CRTI - Nantes (44)   
Référent scientifique : DEGAUQUE Nicolas
Résumé : Afin que chaque patient puisse vivre harmonieusement avec son nouveau rein, les scientifiques cherchent à détecter le plus tôt possible les prémices de la réponse immune contre le greffon. Entrouvrir cette fenêtre sur l’avenir permettrait au médecin d’adapter la prise en charge des patients. Imaginer tout ce que l’on peut mesurer avec quelques gouttes de sang : la présence de centaines de molécules et leur quantité, la diversité des marqueurs exprimés par des millions de cellules. Les techniques actuelles à « haut débit » permettent désormais d’obtenir avec une très grande précision toutes ces informations. Et si ces techniques pouvaient aider à entre-ouvrir une fenêtre sur le devenir des patients transplantés ?

[+] La transplantation rénale est une formidable aventure humaine. Donner un rein, c’est permettre à une personne malade de renouer avec sa vie d’avant, tout redevenant possible (faire du sport, poursuivre ses études, travailler). Cette nouvelle vie qui débute est également une nouvelle vie pour l’organisme qui doit cohabiter avec un organe qui n’est pas le sien. Ce passeport recherche sera l’occasion de se sensibiliser aux dons d’organes, de découvrir cette folle aventure que constitue la transplantation et de partir explorer des techniques innovantes de mesure des gènes et des protéines.

4. [ATTRIBUÉ] Découverte des vésicules extracellulaires comme biomarqueurs plasmatique dans le cancer

Laboratoire : CRCINA - Nantes (44)   
Référentes scientifiques : GUEVEL Laetitia & ANDRE-GRGOIRE Gwennan
Résumé : A cause de leur petite taille, les vésicules extracellulaires étaient jusqu'à présent difficiles à étudier. Elles représentent pourtant une source d’informations non négligeable sur la progression tumorale, la réponse aux traitements et la dissémination des tumeurs, grâce au matériel biologique qu’elles transportent (protéines, ARN, lipides, glucides..). Il est possible d’isoler les vésicules extracellulaires à partir de fluides biologiques, tel que les urines ou le sang. Une vésicule circulante peut être issue d’un organe sain ou d’une tumeur. Bien que toutes les cellules produisent ces vésicules, les cellules cancéreuses en libèrent de grande quantité et de manière continue.

[+] Le potentiel des vésicules extracellulaires de fluides biologiques dans la recherche de biomarqueurs du cancer représente un domaine de recherche en plein essor. Les vésicules extracellulaires, nanoparticules de 50 à 500 nm,  sont produites de façon constitutive par tous types de cellules et elles participent au transport de molécules favorisant la communication cellulaire.

5. L'Observatoire national des morts inattendues du nourrisson (OMIN): un outil de recherche pour comprendre, agir et sensibiliser.

Laboratoire : OMIN (CHU) - Nantes (44)   
Référentes scientifiques : FERRAND Léa & LEVIEUX Karine
Résumé : La mort inattendue du nourrisson (MIN) est un événement dramatique qui touche 250 à 350 familles chaque année en France avec une incidence deux fois plus élevée que dans d’autres pays européens. L'objectif de l'Observatoire national des Morts Inattendues du Nourrisson (OMIN) est de mieux comprendre la MIN en produisant de nouvelles connaissances pour améliorer simultanément l’application des pratiques de prévention et élucider de nouveaux mécanismes impliqués dans ces décès afin de les réduire. Ce projet permettra entre autres d'aborder des notions d'épidémiologie, de compréhension des mécanismes, de recueil et d'étude de données biologiques, de statistiques et de prévention en santé publique.

[+] Elle est définie comme la mort d'un nourrisson de moins d'un an soudaine et inattendue dont la cause n'est pas évidente. Le décès est classé comme syndrome de mort subite du nourrisson (MSN) lorsqu’une enquête complète n'a pas permis d'identifier de cause. La position de couchage sur le ventre a été identifiée au début des années 1990 comme un facteur de risque majeur de la MSN et des campagnes de prévention ont conduit à une diminution considérable du nombre de ces décès. Cependant, les chiffres restent élevés et la MIN constitue aujourd'hui la première cause de mortalité en France chez les enfants entre 1 mois à 1 an.

6. La thérapie génique : quand les virus deviennent une chance pourla santé

Laboratoire : U1089 Thérapie Génique - Nantes (44)   
Référente scientifique : ROBLIN Aline
Résumé : Depuis 2020, la population mondiale s'est formée aux bases de virologie dans un contexte anxiogène de pandémie. Mais les virus peuvent aussi être un allié pour la santé ! Leur point commun est qu'ils utilisent nos cellules pour exprimer leur génome. C'est justement cette capacité qu'exploite l'équipe de l'UMR1089 à Nantes. Dans le but de modifier ou corriger les gènes responsables de maladies génétiques rares, les équipes étudient, modifient une famille de virus, les AAV ou Adeno-Associated Virus. Cette famille est non pathogène pour l'homme. Une fois modifiés, ces virus deviennent alors des médicaments : on dit qu'ils sont vecteurs de thérapie génique et un espoir pour de nombreuses familles de patients.

Relevez le défi de créer un support numérique sur ce thème en s'appuyant sur des réalités scientifiques, tout en restant ludique.